Sport : comment se muscler les bras facilement ?

Le bras composé de deux muscles, le biceps et le triceps, figure parmi les muscles les plus importants de la partie supérieure du corps humain. Muscler les bras est tout un sport et est primordial dans la mesure où il est important pour l’équilibre du corps. Pour mieux faciliter la musculation des bras, il faut bien suivre au préalable certaines règles dans la pratique de ce sport. Quels sont les exercices de musculation des bras ? Et, pourquoi s’étirer ? Comment et pourquoi le repos favorise-t-il le développement musculaire ?

Exercices de musculation des bras

Le biceps et le triceps du bras sont les muscles cibles à travailler. Deux exercices sont à effectuer pour gonfler ces muscles : l’exercice avec le corps d’une part et l’exercice avec des charges additionnelles d’autre part. Le premier sollicite le travail physique pour supporter le poids de l’ensemble du corps avec les bras. Les exercices sont composés essentiellement de pompes, de dips et de tractions. Le second fait appel à l’utilisation des haltères et des barres à charges dans les différents exercices à effectuer. Ces haltères ciblent exclusivement le biceps ou le triceps.

L’importance de l’étirement

L’étirement favorise l’accélération de la récupération des muscles après un effort. Il est vrai qu’il y a différents types d’étirement à ne pas négliger tels que les étirements dynamiques durant l’échauffement, les étirements passifs de récupération et les étirements passifs posturaux. Après un sport intense comme la musculation, les muscles ont besoin de reprendre leur tonicité et leur forme de départ. Néanmoins, il faut éviter les pratiques suivantes : s’étirer juste après l’effort qui ralentit la circulation sanguine, étirer les muscles courbaturés aggravant les microlésions. Ainsi, un bon étirement dans les règles de l’art permettra aux muscles des bras de gagner plus en volume tout en ayant toute sa souplesse.

Le repos, une étape cruciale dans le développement musculaire

Les muscles subissent des microlésions et les acides aminés et glucides s’épuisent durant les entrainements. Le repos permet bien le rétablissement du muscle et de ces éléments. Une phase de récupération accroît les réserves d’énergies et répare les microlésions. Une phase de surcompensation adapte les muscles et favorise le grossissement des muscles. Le repos s’apparente aussi à une bonne nuit de sommeil de 8 à 9 heures. Durant le sommeil et surtout le sommeil profond, l’hormone de croissance est libérée afin de revitaliser le muscle et de le faire gagner en masse après un travail.

Quel appareil de musculation choisir et pour quel usage ?
Les bienfaits des massages peuvent améliorer vos performances sportives