Musculation au naturel : profiter d’un guide pour débutants

Musculation au naturel
Le renforcement musculaire est bénéfique pour tous, à partir de l’âge adulte. Pratiquée avec discernement, la musculation « dessine » le corps et fait encore plus de bien à l’organisme si on l’accompagne d’une hygiène de vie idoine.

Un programme établi sur mesure

Pour obtenir les résultats escomptés lorsque l’on se décide à faire de la musculation, mieux vaut connaître son morphotype. En fonction de votre physique, votre programme doit être plus ou moins intense. Savoir comment fonctionnent les muscles du corps humain est également nécessaire. Tout le monde n’a pas les mêmes desseins pour sculpter son corps. Certains souhaitent rendre leurs muscles plus saillants, avec davantage de volume. La musculation est également le moyen d’améliorer son endurance et de devenir plus tonique. Les personnes qui se trouvent trop frêles choisissent cette solution pour prendre du poids en augmentant leur masse musculaire. Ce renforcement contribue aussi à diminuer la masse grasse du corps en faisant « sécher » les muscles. Quelle que soit la motivation invoquée pour s’initier à cette pratique, le guide de la musculation au naturel s’avère très utile. Pour éviter les troubles cardio-vasculaires, renforcer ses muscles a un effet démontré. Ils ont ainsi une meilleure consommation de l’oxygène. C’est l’effort d’endurance induit par la musculation qui produit cet effet. Lorsque l’on débute dans les exercices de renforcement musculaire, l’innervation est également meilleure.

Des gains physiques très rapides

Au fur et à mesure, la musculation apporte un « plus » à différents niveaux. En augmentant les charges soulevées de manière progressive, les articulations se renforcent en douceur et sans risques. C’est aussi le cas des tendons. Ces exercices font également du bien à l’ossature en prévenant les pertes de densité liées à l’ostéoporose. Le fait de pratiquer la musculation avec régularité incite à faire attention à son hygiène de vie, à bien doser ses prises alimentaires et la fréquence de ses exercices. Les résultats, bien vite visibles, « boostent » la confiance en soi : la musculation fait donc du bien à l’esprit comme au corps. Cependant, il faut respecter certaines précautions. Il est possible de se muscler à un âge très avancé sans contre-indication. Par contre, un tel exercice est néfaste sur le corps en formation des adolescents. À cet âge là, les muscles se développent avec une activité sportive « normale ». Dépasser ce seuil risquerait de nuire à la coordination motrice des intéressés. D’ailleurs, la musculation n’est pas un sport à proprement parler. Elle se pratique néanmoins dans des salles dédiées.

Bien se muscler en douceur

Le renforcement musculaire est possible à domicile, avec sérieux et assiduité. En profitant des conseils d’un livre de musculation pour debutant, il est facile d’acquérir la bonne technique et des habitudes propices à une progression régulière. À raison de deux séances hebdomadaires, la musculation a des effets positifs sur la santé en diminuant les risques liés aux maladies cardiovasculaires et chroniques ainsi qu’aux cancers. Quel que soit l’âge auquel on commence à pratiquer la musculation, mieux vaut consulter son médecin pour un bilan de santé. Un gain en masse musculaire est le gage d’une meilleure immunité. Les protéines situées sur les muscles profitent en effet au système immunitaire. En étant plus musclé, on ralentit aussi l’inexorable fonte musculaire qui survient avec l’âge et surtout passé soixante ans. Les personnes souffrant de maladies catabolisantes (qui font perdre du muscle et entraînent une dénutrition) ont tout intérêt, autant qu’elles le peuvent, à pratiquer le renforcement musculaire. Dans tous les cas, les capacités respiratoires sont améliorées, le taux de cholestérol et la glycémie sont réduits. Pour compléter ces effets, une bonne diététique s’impose.

Quel régime alimentaire privilégier ?

Pour optimiser sa masse musculaire, les aliments naturellement protéinés ont fait leurs preuves. Simples et faciles à cuisiner, ces mets contribuent à une bonne hygiène de vie qui va au-delà de la musculation. La viande en général et la volaille sont une excellente source de protéines, elles en contiennent 20 g pour une ration de 100 g. Le poisson est pratiquement aussi avantageux, il en contient 18 g pour la même quantité. Dans 100 g d’œufs, vous bénéficierez de 12 g de protéines. Si l’on souhaite éviter les aliments d’origine animale, ou du moins les limiter, les légumes secs et les céréales complètes sont une bonne alternative. Il convient alors d’ajouter à ses menus des lentilles, pois chiches ainsi que du riz ou du boulgour. En collation ou au dessert, les fruits secs constituent un apport protéiné riche et sain : les amandes, les noix et noisettes entretiennent aussi vos muscles ! Veillez à ne pas consommer trop de glucides (sucres lents ou rapides) et accompagnez-les de protéines, viande, œufs, poisson ou légumineuses. 

Hormone de croissance pour musculation